Etablissement public de l’Académie de Versailles — Les Ulis

Accueil > Voie générale et techno. > 1res et Term. générales > Série S > S -SVT (Sciences de la (...) > Après le bac S-SVT, entrer (...)

Après le bac S-SVT, entrer en classe prépa BCPST

mardi 1er janvier 2008

CPGE BCPST :
Biologie, Chimie, Physique, Sciences de la Terre

Un encadrement important et efficace

L’effectif d’une classe préparatoire (environ 40 élèves) offre l’immense avantage d’un encadrement efficace, qui permet un dialogue constant entre étudiants et enseignants et assure ainsi le développement d’une ambiance à la fois chaleureuse et stimulante.

Une partie importante de l’horaire est consacrée aux activités de travaux pratiques et de travaux dirigés en groupes d’effectifs réduits, ce qui assure un suivi et une prise en compte très attentive des besoins de chaque étudiant.

L’acquisition des méthodes et des connaissances

Le suivi de la formation est régulièrement effectué par des travaux écrits et des interrogations orales, encore appelées « colles ». Celles-ci permettent tout à la fois de vérifier la bonne assimilation des cours, de s’entraîner à la résolution d’exercices variés et de développer l’aptitude à exposer un sujet donné et à dialoguer avec un interlocuteur. Des « colles » sont pratiquées en Mathématiques, en Physique-Chimie, en Sciences de la Vie et de la Terre, en Langue étrangère et en Géographie. Les étudiants sont répartis par groupe de trois, avec deux colles d’une heure par semaine.

Des démarches d’autonomie : Travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE)

L’une des spécificités majeures des pratiques pédagogiques en classes préparatoires reste les TIPE ou travaux d’initiative personnelle encadrés.

Dans le cadre d’un thème défini nationalement, l’étudiant en 2e année choisit un sujet personnel de travail et de recherche qui le conduira à l’élaboration d’un rapport de six à dix pages, de textes et de figures originaux et qui fera l’objet d’une courte soutenance et d’une évaluation aux concours d’admission aux Grandes Écoles. Au cours des dernières années les thèmes furent, en 2003, « Les milieux aquatiques continentaux et côtiers : stabilité et variabilité naturelles ou anthropiques » ; en 2004 : « L’énergie », en 2005, « Les dualités en Sciences ». L’étudiant est ainsi mis en position de responsabilité avec un choix et un travail à effectuer.

Le travail conduit en première année s’effectue sur un thème plus libre, non évalué au concours et dont le but est l’acquisition des méthodes nécessaires aux TIPE de deuxième année.

Des voyages d’études

L’acquisition des connaissances se fait aussi sur le terrain avec l’organisation en première et seconde année d’un voyage d’études. Celui-ci apparaît en effet comme un moyen privilégié d’appliquer les connaissances au concret, et de mieux prendre conscience des dimensions des objets étudiés dans l’espace et le temps.

Comme pour un certain nombre de formations après le baccalauréat, l’entrée en classe préparatoire nécessite de disposer de :

  • un bon niveau et des connaissances bien assimilées en Mathématiques et en Physique-Chimie.
  • un attrait pour les domaines des Sciences de la vie et de la Terre.
  • une bonne maîtrise de la langue française.
  • un niveau satisfaisant dans au moins une langue étrangère (langues pouvant être présentées aux concours : LVI : anglais, allemand, espagnol ; LV2 idem + arabe, italien, portugais, russe ; la seconde langue est facultative pour tous les concours à l’exception de celui des ENS Ulm et Cachan).
  • une bonne connaissance des outils informatiques (traitement de texte, tableur, logiciel de présentation).

Pour de plus amples informations, consulter les sites internet des lycées offrant ces classes préparatoires ou le site de l’Union des professeurs en classes préparatoires http://www.int-evry.fr/upa/

Documents joints

Académie de Versailles
Lycée de l’Essouriau

BP 11031 - av. de Dordogne
91945 LES ULIS / COURTABOEUF - FRANCE
01 64 86 82 82